La déco de la non-locataire

déco cosy

Il faut que je l’avoue, j’ai très souvent des envies de décorations. Envies totalement pas en phase avec mon statut de non-locataire, ou, pour parler de façon moins glamour, mon statut d’habitante du toit parental.

Je me prend parfois à rêver d’un petit appartement juste pour moi, de mes choix de vaisselles et autres petites idées folles. C’est mal. Mon compte en banque et mon porte monnaie sont en symbiose au creux de mes oreilles dans un chœur de lamentations préventives.
Calmez donc vos ulcères mes amours, car je suis jusqu’à nouvel ordre confinée chez Papa-Maman. (J’ai pas dis que ce n’étais pas chouette, hein, attention.. Personne ne fait la floraline aussi bien que ma môman !)

Mais ! J’ai quand même tenté quelques petites touches personnelles dans mon domaine, j’ai nommé « ma chambre ». D’accord il y avait déjà tout plein de trucs, mais en ce début d’année, j’avais besoin de petites nouveautés pour égayer mon quotidien (et il ne faut vraiment pas grand chose, je vous assure.) Les voicis en direct de ma chambre…

1) « QUE LA LUMIÈRE SOIT ! … ET LA LUMIÈRE FUT. »

mezzanineOui, je me suis inspirée des illuminations de Noël de toute la maison, lorgnant plus précisément sur une guirlande de déco ressortie des placards par ma maman. Basique, avec des couleurs pop sur les petits abats jours conique, elle diffuse une lumière tamisée sympa dans ma mezzanine, transformant mon lit en petit nid chaleureux.

J’adore l’effet de lumière qui m’aide à m’endormir et me repose après des journées chargées et fatigantes.

2) « QUI S’Y FROTTE… S’Y PIQUE ! »

cactusJ’ai toujours apprécié la Nature et le calme qu’elle peut apporter. J’avais dans l’esprit de me trouver quelques petites plantes verdoyantes pour apporter du vivant dans la chambre. J’avais pensé à des cactus, mais encore fallait-il trouver les bons… Et un jour, surprise, ces petits choux étaient sur le bureau, s’étant déjà presque approprié une place. Signature d’une maman qui pense à moi en course de façon assez spéciale…

Je suis fan de l’atmosphère « zen mais pas trop » que ça donne au bureau, et ils ne sont pas trop gros, ça évite toute collision frontale épines-mains qui serait dommageable pour mes futurs dissertations…

3) « IL EN FAUT PEU POUR ÊTRE HEUREUX… »

Mezzanine détailIl me restait dans des placards des décorations d’été, qu’on avait placé dans les arbres du jardin, pour égayer les soirées sous les arbres. Avec ma grise mine de décembre et mes humeurs dégringolantes, je me suis dis qu’un peu d’été avant l’heure autour de mes boiseries de mezzanine ne pourrait me faire que du mieux !

Armée de punaises et de patience (et de force du biceps, parce que le bois de la mezzanine, c’est pas une chochote !) j’ai fixé mes petites déco de manière peu ostentatoire, et je continue à me demander si il ne serait pas sage d’en rajouter encore un peu… Affaire à suivre donc.

En attendant de nouvelles idées, je vous embrasse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s