De mon besoin de films d’enfants

Je sors d’une « série noire » constituée de soirées de boulots et de matins hasardeux, au point de confondre mascara et brosse à dent, alors il faut admettre que mon esprit enfantin ressort fortement (plus que d’habitude, en tout cas)…

C’est en recevant un texto d’une amie qui me rappelait une réplique de film qui m’a fait beaucoup rire (oui, les prépas aussi ont une vie sociale! Si, je vous assure !) que j’ai eu l’idée de cet article.
Je vais vous présenter les 10 films enfantins que j’ai envie de (re)voir en ce moment. Du vieux, du très vieux, du vu-vu-et-revu et du nouveau-tout-nouveau, voilà de quoi rappeler des souvenirs et combler les journées pluvieuses…



Audrey-Tautou

1) Le fabuleux destin d’Amélie Poulain
Comment vous dites ? Prévisible ? Meeuuuh non… Pas du tout ! Qui ne fond pas devant la simplicité et la candeur de cette douce histoire de vie, si bien orchestrée par le grand Yann Tiersen ?

Ce que j’en dit : Cette histoire me parle et me repose, je me sens dans un cocon de douceur quand je suis devant ce film. La BO m’accompagne très souvent dans mes écouteurs, et parfois lorsque je travaille.

Jappeloup-02

2) Jappeloup
Avouez que cette fois ci, je vous ai surpris ! Surement un peu moins connu que le premier, c’est l’histoire d’un cheval champion de CSO. Gniangnian dites-vous ? Finalement pas tant que ça, parce que derrière la passion équestre, majestueusement illustrée, se cache une réflexion humaine, simple et vraie, qui réveille nos propres joies et nos propres dilemmes.

Ce que j’en dis : Vous aurez compris, ce film m’a profondément touché, en tant que cavalière et littéraire. Et en plus, contrairement aux nombreux films retraçant le destins de chevaux, il n’y a aucun événement tragique qui fait pleurer. Oui, je fais parti de celles qui sont incapable de regarder le début de L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux, et alors ?

le-roi-lion-3d-8

3) Le Roi Lion
Bon, ok, on retombe dans le must du classique. Mais c’est tellement chou cette histoire ! Et puis, je sais que vous aussi, vous avez eu votre période Roi Lion…
Ce que j’en dis : Pour moi, c’est un moment qui remue des souvenirs heureux, qui me laissent un sourire au coin des lèvres. Et pleurer la mort de Mufasa, c’est une peine légère, non ? (Ne me dites pas que je vous ai spolié le film, je ne vous croirai pas.)

le-monde-de-narnia-4-600x280

4) Le monde de Narnia
Chacun ses péchés mignons… Laisser le fantastique prendre le dessus et passer dans une autre dimension pour quelques heures. Et en ressortir avec l’envie d’y retourner, de se mettre au tir à l’arc et de remettre au goût du jour les coiffures médiévales.
Ce que j’en dis : Le fantastique est l’un des registre littéraire qui me passionnait quand j’étais plus petite. Je l’ai délaissé en grandissant, mais j’y reste très attachée. Narnia, j’en rêve à chaque fois que j’ouvre mon armoire…

age_de_glace3_650x300

5) L’âge de glace (3)
« Passer du coq à l’âne » est l’une des expressions qu’on pourrait utiliser pour qualifier ce virage radical dans mon petit voyage cinématographique. Mais que voulez vous, je suis pour la diversité… ! Et comment ne pas sourire ou même rire franchement devant ces personnages ?

Ce que j’en dis : Ok, je le confesse, j’ai un faible pour Sid et les conneries qu’il débite à la minute, mais il faut avouer que dans le 3 (je m’adresse aux connaisseurs !), Buck n’est pas mal non plus… Une tranche de rire à regarder entre copines, parce que quand on ressort les paroles en public, c’est toujours mieux d’avoir l’air con à plusieurs 😉

film-peau-d-ane27

6) Peau d’âne
Bien sur, je parle du film avec Catherine Deneuve… De loin le plus beau conte adapté au cinéma, en comptant Azur et Asmar. Des décors qui font rêver les petites filles qui se cachent en nous, et de la magie pour retomber un peu dans le monde des bisounours, au moins pendant les 2h de film…
Ce que j’en dis : Ce film me rappelle les sorties cinéma en primaire, pas toutes agréables, mais parfois enrichissantes, la preuve. Et puis, oui, c’est vrai, je rêve des robes magiques de Peau d’âne…

The-Princess-Bride-the-princess-bride-4546832-1280-720

7) Princess bride
Pour rester dans les vieux film et les souvenirs du primaire, j’ai pensé à ce film aux accents épiques, aux créatures trop grotesques pour faire peur, mais aux couleurs de naïveté qui font presque tout pardonner.
Ce que j’en dis : J’adore, tout simplement. Les jeux de langage, l’histoire d’amour, les méchants contre les gentils, tout ce qu’il faut pour me plaire, et reposer mes petits neurones fatigués.

art_alice1

8) Alice au pays des merveilles
Le retour du fantastique à fond, et de la folie en dosette. Tim Burton et son univers reprenne l’histoire de Lewis Caroll, avec un fourmillement de détails loufoques placés très sérieusement.
Ce que j’en dis : Mes souvenirs de ce film ne sont pas clairs du tout, alors j’ai envie de le revoir, parce qu’il ne me reste qu’un vague sentiment de plaisir qui n’est à mes yeux pas suffisant comme qualificatif. Et puis, le burlesque, le fantastique, c’est mon domaine de connaissance, je serai pas trop dépaysée !

razmokets-a-paris-le-fi-ii04-g

9) Les Razmokets, le film
Ces petites têtes ne vous disent rien ? Une armée de bébés tous plus baveux les uns que les autres sur grand écran. C’était mon premier film au cinéma… Ça date.
Ce que j’en dis : Encore pire que pour Alice, là je n’ai plus aucun souvenir du film. Je sais juste que ces gamins aux têtes gigantesques étaient mes héros préférés… Comme je suis curieuse, je vais essayer de retrouver ça…

21955

10) L’étrange Noël de M. Jack
Film Disney, venant d’une idée originale de Tim Burton, référence majeure de ma meilleure amie, jamais vu. Oui, je ne connais pas M. Jack autrement que par ses effigies menaçantes dérivées sur moult biens de consommation… (Rangez vos tomates pourries, vous ne me faites pas peur !)
Ce que j’en dis : Il est dans mon disque dur. Il attend. Trèèèèès patiemment. Depuis la Toussaint. Oui, il est vraiment temps que je m’y mette !

La liste est terminée, qu’est ce que vous en avez pensé ? Quels sont vos films cultes ? Avez vous fait des découvertes grâce à cette liste ? Dites moi tout, je vous écoute !

A très bientôt, avec au programme mes derniers achats et mon weekend parisien décrypté… Bisous tout plein !

Publicités

Une réflexion sur “De mon besoin de films d’enfants

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s