La vilaine humeur (1)

tumblr_n1i3seZu9d1qfltlro1_500
Image tirée des tréfonds de Tumblr

Ce soir, 22:30, face à mon sujet de philosophie, je grommelle et je grogne.

« L’ignorance est-elle un obstacle à la liberté ? »

Désolé de vous décevoir, mais je ne peux pas vous donner de réponse, ni de plan rédigé pour une hypothétique disert, puisque moi même je sèche.

Il faut avouer que je n’aime pas la philosophie, la seule matière qui ne me convainc pas, dans son essence, dans son déroulement d’idée. Depuis deux ans, on me reproche un raisonnement trop « tortueux ». Je l’imagine avec des volutes, comme la fumée, style campements indiens tentant de communiquer par delà les collines. Bref.

La question du soir sera : savez vous ce qui fait de nous, prépas, des êtres pas tout à fait normaux ?

Un peu d’humour, puisque le temps est à la grise mine. En prépa, on te regarde sans cesse avec un regard mi-paniqué mi-plaintif…
Alors certes, ça peut être angoissant notre situation, mais finalement, nous aussi, on sait profiter de la vie ! Même si nos caractéristiques sortent des standards… (La liste qui suit est inspirée de faits réels, mais je vous jure que c’est pas si terrible…)

– On se réjouit de peu de choses : un contrôle raccourci donne lieu à des acclamations du style :
« Yes ! seulement 5h au lieu de 6 ! »

– On se satisfait du positif ; et là je parle en matheuse (LOL), les chiffres positifs… Parce que non, 6.5/20, c’est pas -2, et c’est déjà pas mal.

– On partage tout entre nous, et plus particulièrement les microbes…

– On invente des blagues d’un nouveau genre, qui ne font rire que nous… (Je vous épargne un exemple, dans ma grande bonté.)

– On a arrêté de compter le nombre de pages qui nous reste à lire, c’est moins effrayant.

– On avance par étape, un jour après l’autre, DS par DS. Pour citer Marie « On se fixe un objectif, une fois que celui ci est acquis, on passe au suivant. ». Méthodiquement.

– On fait marcher le commerce des papeteries : qui, à part nous, achète deux paquets de feuilles doubles et trois de feuilles simples au mois de décembre ? Et les paquets de cartouches, on en parle ?

– On réveille les bouquins et les librairies endormis : une commande de 50 exemplaires de Bourdieu, c’est pas tous les jours…

– Et pour finir, on participe activement à l’enrichissement des producteurs de café, des laboratoires pharmaceutiques et j’en passe…

Pour ce qui est de mon cas personnel, on peut ajouter que je contribue corps et âme à la débauche de mon compte en banque…
Cette fois, il est temps d’aller dormir, ou de remettre le nez dans la philo. N’hésitez pas à partager vos idées reçues des prépas, vos expériences, vos vieilles blagues… Je suis toute ouïe !

Bien à vous, des bisous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s