Précisions sur la fin d’année d’une prépa

alice-au-pays-des-merveilles-03
J’imagine que vous voyez où je veux en venir…

« Je suis en retard, en retard, en retard ! »

Cette rengaine est devenue mon nouveau cri de ralliement, entre chasse à la place assise en salle de DS et prises de sang de ces deux dernières semaines…

Ok. J’ai fauté, il manque quelques articles à ce blog, mais il faut que vous sachiez qu’une fin d’année en prépa, c’est pas n’importe quoi… Et encore moins quand on s’appelle Camille et qu’on tombe amoureuse des urgences.

Je m’explique : une fin d’année en prépa, ça donne à peu de chose près, ça :
des DS de partout parce que les profs ont malencontreusement oublié que c’était la fin du semestre
des kholles qui s’accumoncellent parce qu’on avait un peu la flemme en avril
un concours blanc qui approche aussi vite que le mois de juin
des ponts de mai garnis de jolies surprises style oeufs de Pâques sans les emballages : révisions et autres mignonneries.
un exposé en espagnol qui doit être fait

Breeeef, il s’est avéré que mon emplois du temps a connu une légère surcharge. Fort heureusement, tout avait roulé parfaitement droit et sans précipitation jusqu’à mercredi dernier. Le grain de sable qui ne manquait PAS DU TOUT à mon organisation interstellairement parfaite s’est glissé dans la machine, sous le doux nom de :

crise de colique néphrétique lors du troisième jour d’épreuve du dernier concours blanc de l’année.

La panique incarnée quoi.

J’ai donc pu saluer l’incompétence cuisante des urgences bisontines, qui m’a valu quelques sueurs froides et autres signes d’anxiété…

Tout ceci est cependant passé, et je peux désormais dire qu’il ne me reste qu’une douleur chronique dans les reins, de la fatigue à revendre et des médicaments en pagaille. Clouée au lit depuis bientôt donc une semaine.

Du coup, j’ai pu prendre le temps d’écrire cet article, entre deux siestes et deux migraines.

Et j’en profite pour annoncer quelques jolies choses, qui tiendront places de petits bonheurs en retards :
Mademoiselle la non-locataire est devenue locataire depuis le 1er juin, pour son plus grand bonheur
Mademoiselle étudiante et chômeuse s’est vu proposé un job pour cet été qu’elle a accepté
Mademoiselle la prépa sera en vacance le 18 juin et non le 19
Mademoiselle la littéraire en herbe s’est vu pré-sélectionnée pour le Prix Interrégional Jeunes Auteurs 2015

Soyez certains que ces diverses annonces fracassantes seront suivies d’articles, puisque je ne vais pas tarder à avoir plus de temps pour moi…
Pour le moment, je vous laisse, et je vous embrasse très fort !
Je m’excuse de cette longue absence,
Camille.

Publicités

5 réflexions sur “Précisions sur la fin d’année d’une prépa

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s