Hakuna Matata, ou l’art de cultiver le bonheur

103_3947bis

Il existe de nombreux mantras sur internet qui nous aident à « penser positif », à vivre mieux ou au moins à penser plus sereinement. Et à chaque fois, il me revient une chanson, qui supplante toutes les autres pensées. « Hakuna Matata » est pour moi le synonyme de la joie.

Hakuna Matata

Cette chanson tout à fait enfantine, puisque sortie du film Le Roi Lion, est pourtant entrée dans ma vie à une période tardive. Je devais être déjà collégienne. Mais ceci importe peu, je la connais par cœur et elle me donne toujours le courage de me relever et de rire quand les jours se suivent et se ressemblent.
Je pense que pour une grande partie de ma génération, nos films et dessins animés d’enfants ont gardé une importance cruciale dans nos vies de nouveaux adultes. Je ne saurais absolument pas définir pourquoi, mais je constate que ce genre de choses sont devenues un cri de ralliement. Quand on chante en chœur, avec toute la bande, cette chanson aux paroles simples, on se sent sur la même longueur d’onde. Et ça c’est quelque chose qui n’a pas de prix.

La recherche d’un bonheur simple au quotidien

Je vous saoule avec ces petites choses pour en venir à l’idée principale de cet article : la poursuite du bonheur. Dans cette période morose de début mars, après le dégonflement de l’excitation des premières neiges, la reprise du boulot et surtout surtout les ciels gris monotones, on se dit tous que cette course nous fatigue et qu’on est épuisé. Alors on s’arrête un peu et harassement nous gagne, et comme de vrais parisiens que nous ne sommes pas, on se met à grogner. Pourtant, il y a quelques temps, on s’en souvient encore, on était cool, on rigolait, on pensait pas du tout que le bonheur allait nous fatiguer. Premier symptôme du mal tragique du mois de mars. L’ennuis, le désespoir s’invitent aux souvenirs. (Vous avez remarqué vous aussi ? Ce sont principalement des souvenirs de cet été, quand il faisait chaud et surtout beau.) Et plouf, on se noie dans un verre d’eau !
Alors en écoutant Hakuna Matata et en me la chantant aujourd’hui en philo, je me suis dit qu’il n’était pas possible de laisser s’installer la grisaille, et que c’était quand même fort de café* (l’expression de vieille, c’est pas moi, c’est l’effet philo, hein, soyons clairs !…) de se laisser avoir par le mois de mars comme une débutante.

103_3949bis

 

Cueillir des fleurs sur le chemin

« Rien ne sert de courir, il faut partir à point. »* dit la tortue au lièvre. Alors je me suis dis que sur notre chemin à la recherche du bonheur, on avait pas besoin de repartir au galop ! Il suffit d’avancer normalement : quand le bonheur passe, il laisse des traces. Alors cherchons ! Que ce mois de mars soit le mois du cache-cache et que nous trouvions notre bonheur dans les fourrées ou sous les pierres ! Puisque Pâques se fait en mars cette année, soyons fou,avançons la courses aux œufs !

Des paillettes de bonne humeur

Je pense que le bonheur se savoure comme on suçote un bonbon et encore plus une fois qu’on a mis du temps à le trouver… Alors le mot d’ordre sera le suivant : profiter beaucoup des petits riens, des petits mots, des rayons du soleil et des bonbons. Et pour vous aider dans cette jolie recherche, je vous ai préparé une petite surprise : nous sommes le 3 mars, et à partir d’aujourd’hui, tous les 3 jours du mois de mars, il y aura par ici un petit article, pour goûter le bonheur, et pour le partager !


 

J’espère que cet article un peu différent vous a plu, j’espère que vous serez nombreux à partager avec moi vos petits morceaux de bonheurs et je vous laisse réfléchir au sujet du prochain article… ! (Il risque d’y avoir quelques indices sur Twitter, pour les plus curieux…!)

Je vous embrasse et vous remercie d’être de plus en plus nombreux à passer par ici, n’hésitez pas à me laisser un petit mot, ça me fait toujours très très plaisir.
Prenez soin de vous, à très vite !
Camille ♡

*Vous remarquerez que j’étais très en forme niveau expressions nulles aujourd’hui…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s