DIY n°2 : Un terrarium à suspendre

bannière DIY 2

Je craque depuis des mois sur tous ces petits terrariums à suspendre, à poser, à faire soi même qui circulent sur internet, notamment sur Pinterest. Dernièrement, j’ai pris mes dix doigts et je me suis lancée… Et je vous montre comment j’ai fait !

J’ai toujours adoré les plantes grasses, elles me paraissent tellement plus douces et constantes que les fleurs… A tel point que j’ai utilisé ce genre de petites plantes pour créer ma décoration de tables lors de mon anniversaire, en février. Et depuis, il me reste des plantes grasses en pagaille à la maison…

Alors lorsque je suis passée à Maison du Monde il y a quelques semaines et que j’ai découvert leur nouvelle collection (pour laquelle j’ai eu un coup de cœur absolu et intégral) il y a tout de suite un petit objet qui a attiré mon attention : un vase aux formes géométriques en verre transparent…

J’ai sauté sur l’occasion, et je me suis mise au travail, pour réaliser mon propre bébé terrarium… Et, bande de petits veinards, j’ai décidé de vous montrer comment j’avais fait… Ce petit DIY reprend les principales étapes de la confection, mais je vous invite avant tout à laisser faire votre imagination et vos goûts, pour qu’il vous ressemble et vous plaise le plus possible !

Un terrarium fait main : qu’est ce qu’il me faut ?

inventaire DIY 2 définitif

J’ajoute en plus :
-un chouïa d’organisation pour éviter d’emmêler les fils
-beaucoup de patience
-du temps

(Pour le vase, il m’a coûté dans ce format 6.99 en magasin. Il me semble qu’il existe en plus petit et en couleur.)

La confection, étape par étape…

Etape n°1 :

Recouvrir votre anneau de coton.
Astuce : l’anneau que j’ai utilisé est un anneau de porte clef, qui est assez pratique puisque vous pouvez coincer le début du coton dans l’ouverture pour ne pas que le bout se sauve.

Etape n°2 :

Mesurer entre 3m et 4m de coton (suivant la hauteur où vous voulez accrocher votre suspension)
Remarque : 4m de coton, c’est long… Très long… Attention à ne pas vous emmêler !

Etape 3

Etape n°3 :

Découper 6 fois 4m de coton.
Plier chaque morceau en deux, au milieu, pour le fixer grâce à une tête d’alouette sur le cercle de base.

Etape 4 def

Etape n°4 :

Une fois les six morceaux de coton accrochés de façon lâche sur l’anneau, retourner le vase et placer l’anneau sur le sommet.

Etape 5

Etape n°5 :

Placer chaque noeud sur une face du vase et resserrer les noeuds afin qu’ils restent bien en place sur l’anneau.
Astuce : une fois cette étape passée, séparez bien chaque fil pour ne pas vous emmêler.

Etape 6

Etape n°6 :

A partir de là, nouer les différents brins ensembles avec des nœuds plats.
Astuces : séparez bien chaque brin entre eux, et créez de petits tas de fil, pour pouvoir nouer plus facilement.
Partez d’un premier nœud, qui restera votre point de départ pour tous les autres tours, et tournez toujours dans le même sens lorsque vous faites vos nœuds.
Le plus dur est de ne pas faire bouger l’anneau de sa place de base. Si c’est le cas, replacez le comme au début, chaque tête d’alouette sur une face.

Premier tour de nœuds :

Etape 7 step 2

Second tour de nœuds :

Etape 7 step 2

Troisième tour de nœuds :

Etape 7 step 3

Quatrième tour de nœuds :

Etape 7 step 4

Cinquième tour de nœuds :

Etape 7 step 5

Le résultat :

(Je ne suis pas une super jardinière (on ne peut pas vraiment dire que j’ai la main verte) donc je ne peux pas vous donner de conseil pour le rempotage de votre plante dans la suspension…)

J’ai mis dans mon vase :
-quelques petits cailloux au fond
-un mélange de terreau et de terre du jardin
-ma plante grasse

Remarque : l’ouverture du vase est petite et peu pratique, si vous choisissez ce modèle il vous faudra une petite plante, des doigts tout fin et beaucoup d’adresse.
Evidemment, tout ce que je n’avais pas. Ma pauvre plante grasse a donc perdu quelques morceaux dans la bagarre…

Le résultat final pour mon bébé terrarium me plait beaucoup, voilà ce que ça donne, après rempotage, nettoyage et arrosage !

final suspension complete + détails

final suspension complète

IMG_4126

final suspension depuis le haut


J’espère que cette petite parenthèse « travaux manuels » vous a plu, et qu’elle vous a donné envie, vous aussi, de faire entrer un peu de verdure dans votre intérieur !
J’adorerais voir vos propres idées, votre propre vision du terrarium à suspendre alors partagez moi au maximum tout ce que vous avez customisez/créer avec vos petites plantes, ma curiosité est infinie ! Et bien sur, si vous tentez de refaire ce petit bricolage, dites le moi, et posez moi toutes les questions nécessaires !

J’ai essayé d’être assez claire dans mes explications, mais c’est parfois compliqué, n’hésitez pas à me dire si vous ne comprenez pas… Il y a des liens d’explications sur les deux types de noeuds que je vous propose, cliquez et vous deviendrez de véritables petits marins d’eau douce !

Je vous embrasse très fort et j’attend vos réactions ! J’espère que ce cinquième article porte-bonheur du mois de mars a fait naître une envie ou un sourire dans votre journée !
A très vite !
Camille ♡

 

Publicités

6 réflexions sur “DIY n°2 : Un terrarium à suspendre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s