Quel rapport entre la pluie et les petits pois ?

bannière j'aimej'aime pas

Il y a eu quelque chose comme un trou noir, entre mon dernier article et celui ci…

Quelque chose entre le vertige des révisions, la fatigue infinie des derniers cours avant les écrits et une accélération soudaine de toutes les horloges autour de moi, me plongeant dans un véritable cauchemar.

J’avoue qu’aucune excuse ne peut être recevable, mais je préférais ne pas revenir ici tant que je n’avais pas vraiment envie et besoin de vous écrire, de partager, de rigoler. Parce qu’après tout, bloguer est avant tout un plaisir, et je refuse que ça devienne une corvée.

Je reviens donc vers vous aujourd’hui avec un article simple, que j’ai adoré lire sur pas mal de blogs, (surtout celui de Natacha ici, qui m’a beaucoup plu) et qui me semble très adapté à ma situation personnelle du moment…

J’aime

voir les gens que j’aime sourire ; voir le soleil passer entre deux gros nuages ; le printemps ; quand Flash arrive au galop en me voyant ; partir en concours avec ma coéquipière et mon super coach ; manger des asperges à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit ; parler comme un bébé quand je suis fatiguée ; perdre la notion du temps ; courir partout pendant un weekend entier pour organiser un concours ; commenter les matchs de horseball ; écrire n’importe quoi sur mes feuilles de cours et retrouver mes pensées quand je révise ; le frisson qui monte dans la colonne vertébrale juste avant un immense fou rire ; la mangue quand c’est Maman qui la découpe ; sourire dans la rue pour rien ; me surprendre ; faire les magasins sans rien acheter ; la nouvelle collection Maison du Monde ; sentir les bougies parfumées ; recevoir un joli texto ; prendre une douche très chaude quand je suis frigorifiée ; quand le soleil apparaît sur les toits le matin ; écouter Catch & Release le matin en me réveillant ; manger les œufs en chocolat ; les étoiles filantes ; croire encore au lapin de Pâques, au Père Noël et à la Petite Souris

Je n’aime pas

quand quelqu’un me touche dans la foule ; me réveiller tôt ; avoir froid ; voir diminuer mon stock d’œufs de Pâques ; les semaines sans sport ; l’inaction prolongée ; avoir la flemme ; réviser la philosophie ; rester à table trop longtemps ; penser à l’avenir ; être déçue ; l’eau froide ; l’orange ; les aubergines ; les gens qui font peur ; aller courir ; la pluie bisontine ; les vendeurs hautains ; les cabines d’essayages ; les petits pois ; ne pas savoir quoi faire ; avoir les cheveux mouillés ; les pulls qui grattent ; quand mon teeshirt sort de mon pantalon ; la perte de temps ; quand ma feuille de cours est mal écrite ; l’encre de stylo plume bleue foncée ; ne pas avoir de réponse à une question importante ; perdre mon temps sur Facebook ; manquer de sommeil ; faire des cauchemars ; le bruit de mon micro-onde ; la soupe trop chaude ; ceux qui pensent avoir toujours raison sur tout ; les pubs Spotify ; quand on me prend pour une ado ; quand on m’appelle Madame ; le fromage ; la triche ; entendre un enfant pleurer


Et vous ? est ce que vous savez ce qui vous rend heureux ? Est ce que vous savez ce qui vous énerve et comment l’éviter ?

Je vous embrasse et vous dit à bientôt,
Camille ♡

 

Publicités

2 réflexions sur “Quel rapport entre la pluie et les petits pois ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s