Le premier jour du reste de ma vie, ou l’adieu à la prépa

bannière fin prépa

J’ai fait ce que je ne pensais jamais faire un jour. Pas parce que je ne m’en pensais pas capable, juste parce que je n’y avais jamais réellement réfléchi.

J’ai dis adieu à la prépa.

Ce n’est pas un divorce, je vous le dit tout de suite, et si vous me suivez depuis un moment vous devez avoir compris, j’ai juste terminé. Fini. Ciao.
La classe prépa est définitivement une partie de mon passé, et non plus de mon quotidien.
Après 2 années de cohabitation, j’ai terminé mon contrat. J’ai passé le concours, j’ai lu tous les livres, j’ai passé tous les oraux que j’avais à passer, j’ai fait le tour.

Et en bouclant mon dossier d’université, je vous avoue que j’avais un peu l’impression de faire mes valises. Aujourd’hui, cela fait 2 mois sans elle, et je trouve enfin les mots et la forme qui me plait pour vous en parler.
Et puis, à 1 mois de la rentrée, je peux témoigner pour les prochains : c’est promis, on survit à la prépa !

Je perd peu à peu mes blagues de spécialiste

Parce que je peux vous dire que c’est très gênant quand vous sortez vos blagues de prépa alors que vous n’êtes pas entourée… d’autres prépas !

Je recommence à lire

Parce que oui, je n’y arrivais plus. Impossible de lire une ligne de plus que ce que j’étais obligée de lire pour les cours…

Je la vois comme une vieille copine

La prépa m’a fait un nombre de crasses incalculables et pourtant, maintenant qu’elle est loin, je n’en garde pas un si mauvais souvenir que ça. J’ai pourtant passé des mois sombres, des heures à crier, à grogner, à pester, à pleurer, mais je crois qu’elle et moi, finalement, on réussit à rester en bons termes… Et c’était pas gagné !

J’apprivoise mes temps de pause

Pendant deux ans, je n’ai pas vraiment eu l’occasion de me poser, de m’offrir des jours de glandouille ou tout autre forme de flemme. La dernière année, comme je vivais toute seule, j’avais tellement de choses à faire que mes journées ressemblaient à des marathons, dans lesquelles il y avait toujours au moins une tâche qui ne rentrait pas.
Aujourd’hui, me poser me parait encore un peu surréaliste, mais surtout, j’ai du mal à ne pas avoir mille choses à faire dans une journée. Lorsque rien n’est prévu pour le lendemain, je me sens presque mal, car ma journée ne me parait pas structurée… Une déformation qui, à mon sens, est la plus compliquée à appréhender et à juguler.

Je suis plus curieuse

J’ai tellement eu l’habitude de tout approfondir, de poser mes questions, d’avoir des réponses concrètes et construites que cette recherche d’informations complémentaires est devenue un réflexe. Je me surprend à chercher sur internet tout et n’importe quoi, suivant ce qui me passe par la tête, alors qu’avant je n’y aurais même pas prêter attention…


J’espère que cet article ne présente pas la prépa comme une affreuse secte ou un carcan méthodologique merdique ennuyeux, car ce n’est pas le but. Je voulais juste vous faire partager ces petites choses qui ont changé dans ma vie et que j’aime toutes, car elles reflètent une véritable expérience de vie, un apprentissage généreux et infini, qui m’a permis de trouver une voie, de me comprendre et de me trouver.

J’espère surtout que si tu es un futur ou une future prépa, cet article ne t’a pas fait peur, je veux juste te dire d’y aller, de ne surtout pas avoir peur et de te faire plaisir dans tes études. Parce que la prépa, ce n’est pas que du boulot d’arrache-pied, et heureusement…


Comme je vous le disais, la prépa et moi c’est terminé, mais ce n’est pas pour autant que je vais abandonner ce bébé blog. Il est né conditionné par elle, mais je voudrais l’étoffer et le faire perdurer après elle…
Je m’excuse de mon absence de ces deux derniers mois, mais il me fallait le temps aussi de retrouver des marques, de gérer toutes sortes de choses, de profiter de l’été et surtout, de trouver des choses dont j’avais vraiment envie de vous parler…

Je vous embrasse tous et toutes et vous dit à très vite ! Prenez soin de vous et n’hésitez pas à partager avec moi vos ressentis sur l’école, le lycée ou les études supérieures… Et pourquoi pas même le boulot !
signature

Publicités

3 réflexions sur “Le premier jour du reste de ma vie, ou l’adieu à la prépa

    • camillelhu dit :

      Merci pour ton petit mot !
      Pour certains côtés, tu as bien fait de choisir la fac ! Au moins parce que ça t’évite d’être paumée après en L3 à ne rien comprendre à ce qu’on te raconte entre UE et UETC… 🙊
      Si tes amis se posent des questions « prépa », il y a plusieurs articles sur le blog qui en parle ! 😉
      Des bisous ! 😘

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s