Vous avez le bonjour des jeunes

banniere-humeur-bonjour-des-jeunes

Je voulais vous parler de cette génération dont tout le monde se plaint. Non, pas les 2000, les un peu plus grands quand même…

Vous savez, ceux dont on dit qu’ils cherchent des pokémons au lieu de chercher du boulot…

J’ai 20 ans, une bande de copains braillards et rigolos, des soirées biens arrosées et une extension de la main nommée « portable ». Et pourtant, je voulais vous parler de nous, de cette jeunesse qui se regarde dans le miroir et qui essaie de vivre avec la vitesse de notre temps,tout en tentant de garder l’équilibre.

Comme tous les gamins, on critique les plus jeunes, on les observe et on se mare, en se disant que nous à leur âge, on avait des bonbons et pas des iphones. On fait les vieux avant même d’être jeunes, mais c’est de bonne guerre, et c’est surtout pour cacher notre frayeur de ce temps qui passe et qui apporte de plus en plus d’innovations technologiques à la minute. Parce que nous sommes ces gens qui avons vu arriver internet étant petit, et qui avons adoptés la technologie tout en la voyant grandir. Elle s’est développée bien plus vite que nous, et on est déjà dépassé… à 20 ans.

Oui, on est un peu trop greffé à nos téléphones, oui, nos réseaux sociaux multicolores nous bouffent un peu la vie, mais on est aussi ces jeunes qui explorent les expériences de vie, ces enfants qui en ont assez de rester sur les bancs de l’école sagement et qui partons à la découverte du monde. Voyages, partages, découvertes, tout est susceptible d’attirer notre attention, dans un monde en perpétuel mouvement. Parce qu’on ne sait pas de quoi sera fait notre demain, parce que la sécurité de nos emplois n’existera peut être plus et que le mot retraite ne signifiera peut être plus rien dans 10 ans. On a cette envie débordante de vivre, de croquer la vie à pleines dents, et ce tout de suite.

dsc_1277

Alors c’est vrai, je vous l’accorde, on boit parfois un peu trop, on fait du bruit et on ne range pas tout comme il faut. Mais quand on apprend à être heureux ensemble, c’est plus facile ensuite de se serrer les coudes dans les coups durs. On se connait, on partage de très beaux moments, et c’est ça qui nous fait tenir, qui nous fait envisager l’avenir avec un minimum de sérénité. C’est ce qui nous tient chaud l’hiver, l’amitié et les bons souvenirs. Nos vieilles conneries aussi, et celles à venir.

Vous nous pointez du doigt pour notre sexualité différente, mais on ne peut rester figé sur ce point alors que tout le reste change. Dans un univers d’offres et de demandes, où tout se paye, tout se partage, tout se like, il est compliqué de faire tenir les cloisons entre le privé et le public. Même si vous voyez nos pratiques d’un mauvais œil, ce ne sont en fait que des expériences pour tenter de faire coïncider nos vies avec ce monde qui bouge sans cesse. De trouver un équilibre. Et, si ça peut vous rassurer, nous aussi, on rêve quand même encore du grand amour…

Parce qu’au final, on a tendance à se replier sur notre part d’innocence, sur nos souvenirs d’enfants, car ce sont des choses qui nous rassurent, beaucoup plus que les promesses d’un quelconque futur. On s’accroche à nos anciens héros, à nos dessins animés, à nos jeux, comme à des icônes qui nous rappellent que nous sommes toujours dans le même monde. Alors oui, on connait les chansons Disney par cœur, oui, on craque pour la Reine des Neiges, et c’est notre force à nous, on croit profondément aux pouvoirs de l’innocence et de la joie enfantine.

Et puis, allez, vous ne pouvez pas non plus nier que nous avons quand même appris certaines choses… Maintenant, je ne vois plus une soirée possible sans Sam, on s’appelle pour faire des voitures groupées, on ne jette plus nos déchets n’importe où… Il y a des concepts que nous avons imprimé, et promis, on reste motivés pour en assimiler d’autres comme le rangement etc. et pourquoi pas même… En inventer de nouveaux ! (Comment ça, la flemme ça ne rentre pas dans les critères ?)

dsc_1304


Cet article est un sourire, un geste, un bonjour dans la rue. C’est mon ressenti, c’est mon « Je t’aime moi non plus » à mes camarades, à mes copains. Nous ne sommes pas parfaits, mais nous sommes vivants et je sais que c’est déjà quelque chose de beau.
Ce n’est pas un article pour pousser un coup de gueule contre « les vieux bien pensant » au contraire, c’est un acte de partage et un témoignage de ma joie d’appartenir à cette joyeuse bande, même si parfois, elle est franchement relou…

Je vous embrasse tous et toutes très fort, et n’hésitez pas à me donner votre point de vue et votre signe de la main ici. Je vous attend, et je vous aime.
signature

(La série de photo utilisée pour illustrer cet article a été prise par la talentueuse Anaïs que vous pourrez retrouver ici, avec la belle et excentrique Estelle qui s’installe par ici et qui ont donné lieu à un article dédié ici.)

Publicités

5 réflexions sur “Vous avez le bonjour des jeunes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s