Harry Potter & les forces positives

img_6469bis

«Non ça ne va pas […] Bien sur que ça ne va pas. Mais ça ira mieux.»

Hagrid, Harry Potter et la Coupe de Feu

J’ai grandi entourée d’un monde magique qui aujourd’hui est plébiscité par toute ma génération élargie (j’entend par là une tranche d’âge d’à peu près 10 ans). Les marques se délectent de nous savoir tous et toutes accros aux aventures magiques d’Harry Potter et en profitent pour nous attirer et nous faire acheter un nombre de produits dérivés incalculable.

Je ne suis pas une fan hystérique, même si quand je me relance dans le Marathon des 8 films, je deviens un peu incontrôlable… Mais depuis quelques mois, je m’étais surtout fait une promesse : une fois sortie de prépa, je devais relire cette saga qui m’avait tenu en haleine toute mon adolescence, ou presque, pour voir ce que ça fait…

Et je m’y suis mise, commençant Harry Potter à l’Ecole des Sorciers au meilleur moment de l’année : à Noël.
Depuis, j’ai eu le temps de continuer jusqu’au six, et un weekend, j’ai frôlé la crise de panique parce que j’avais terminé mon quatrième tome et que je n’avais pas eu le temps de passer chercher le cinquième à la bibliothèque… Bref, il me semble inutile de préciser que cette sage, pour moi, n’a ni vieilli, ni passé d’intérêt.

img_6475bis

Mais ce n’est pas vraiment le sujet de cet article, car il me semble que la blogo se déchaîne déjà assez sur ce thème, qui est de prouver qu’Harry Potter n’a pas bougé d’un poil et qu’il continu de nous faire rêver…

Moi, j’avais juste envie d’attirer votre réflexion sur sa capacité à nous rendre bien.

Je veux dire par là que cette histoire, par ses mots, nous emporte dans quelque chose de spécial : elle nous enferme dans une bulle magique, dans un rêve que chacun d’entre nous sait tout à fait irréel, mais on continue à y croire, et à en ressortir, puis à y re-rentrer, sans jamais s’en lasser. Oui, cette histoire entre le Bien et le Mal, ce combat face à la Mort, c’est aussi une façon, pour chacun de nous, d’apprendre que « tout passe » et que tout revient.

Voldemort renaît de ses cendres mais sera tué à nouveau. Ron s’en va pour revenir avec plus d’assurance et des idées pour progresser vers la victoire. Hermione fait sans cesse des références aux livres qu’elle entasse, parce qu’elle a beau renvoyer une image de « celle qui sait tout », tout ce savoir ne lui est pas inné. Et pareil pour Harry, qui ressort vainqueur d’un combat qui a agité les 20 premières années de sa vie, au prix d’un courage absolu et d’une première expérience de la Mort.

Et nous, nous reprenons, après des années, le bouquin entre nos mains et nous redécouvrons avec délices l’histoire. Nous sommes parfois presque re-surpris par un récit qu’on pensait connaitre par cœur.
Parfois, on sort du livre, comme si nous étions rentré dans une parenthèse, et que pour la conservation de notre vie réelle, nous devions la refermer à intervalle régulier. Comme ces espaces-temps de nos vies qui nous paraissent beaucoup trop violents à vivre, mais que nous devons malgré tout subir.
Et puis, il faut écouter Hagrid, et tout ce que ce combat contre le Mal nous souffle : des choses compliquées s’annoncent sans cesse dans nos vies, mais rien ne sert d’en avoir peur, il faut au contraire en prendre conscience, les accepter, pour pouvoir réussir à les combattre, à passer outre. Ne jamais, jamais, oublier que derrière le nuage, il y a toujours la lumière du soleil.

C’est en lisant les dernières pages de la Coupe de Feu que j’ai mis le doigt sur ce pan si fascinant de cette histoire et de cette construction littéraire : au delà du mythe, c’est juste une leçon de vécu, une leçon pour petit et grand, qui nous rappelle tous les jours qu’il ne faut jamais baisser les bras, quelque soit ce qui se dresse en face de nous : un dragon, un mage noir super-puissant, un contrôle de math foiré à annoncer aux parents, un choix d’orientation ou un choix de vie.

«Ca ne sert à rien de rester là à s’inquiéter, dit-il. Il arrivera ce qui arrivera et il faudra se préparer à l’affronter.»
Harry Potter et la Coupe de Feu

img_6473bis

J’espère ne pas me répéter trop souvent, mais c’est en traversant une petite mauvaise phase que je me rend compte que « Tout est toujours possible », et que ce credo ne s’arrête pas de briller, même lorsque je suis en difficulté.
Alors lisez Harry Potter, regarder les 8 films en une seule fois, faite vous plaisir, et faites le plein d’énergie positive. Foncez, tout est possible, et c’est ça qui fait que la vie est chouette.

Je vous embrasse fort fort ♥
signature

Publicités

5 réflexions sur “Harry Potter & les forces positives

  1. Cette série…. Si tu ne l’as pas déjà fait, je te conseille VIVEMENT de te procurer les livres illustrés par Jim Kay qui sortent en ce moment. Les illustrations décuplent encore la force des mots, et personnellement c’est ce qui m’a poussé à me replonger dans les livres, plutôt que dans les films que je connais trop par cœur 🙂 Bel article !

    Aimé par 1 personne

    1. Une amie m’a déjà parlé de ces livres, et je devais y jeter un coup d’oeil, mais ce n’est pas encore fait…
      Mais j’avoue que ça me tente beaucoup !
      Mais pour moi les livres ont en eux même une dimension tellement magique que je n’ai pas besoin de beaucoup d’encouragement pour m’y remettre… 😉
      Merci pour ton passage ! et je vais vite aller regarder ton article à toi, j’avais vu qu’il était sorti juste avant le mien,mais je n’ai pas eu le temps encore de le lire 😉
      Bisous !

      Aimé par 1 personne

    1. Je pense que c’est vraiment une saga à part, et j’avoue que ma vie sociale s’amenuise en ce moment, tellement je suis prise par l’histoire, même si je la connais par coeur !
      Merci de ton petit mot, bonne continuation !
      Bisous !
      Camille

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s